logo_hifi_connect

 

La sortie d’une nouvelle référence chez AUDIOMAT est toujours un événement. Cet événement présente un intérêt particulier dans la mesure où les concepteurs français ont souhaité, cette fois, donner naissance à un petit frère au mythique modèle ARPEGE Référence 10 – lequel a d’ailleurs fait l’objet d’un récent banc d’essai dans cette même rubrique.

Les concepteurs précisent que ce nouveau modèle s’adresse au marché français.

Beaucoup de travail a été effectué pour mettre au point un amplificateur qui soit un AUDIOMAT à part entière, d’une part, et dans une tranche de prix accessible, d’autre part. Il n’était donc pas question pour les concepteurs d’effectuer des compromis hasardeux, ou des économies mal placées, mais au contraire de continuer à travailler sur des points techniques ciblés et des composants électroniques de la plus haute qualité qui soit, d’ailleurs communs à ceux de l’ARPEGE, de manière à réduire intelligemment les coups de production pour obtenir un produit toujours aussi musical et sans concession.

Le nouveau venu adopte le même circuit que son grand frère et un grand nombre de composants identiques. Le châssis est issu du même « tonneau » que celui de l’ARPEGE, mais les faces avant et arrière diffèrent.

La face avant de l’ALPHA est encore plus sobre que celle de l’ARPEGE : elle perd au passage le sélecteur rotatif pour 4 sources, au profit d’une magnifique clef qui limitera à deux le nombre de sources haut niveau. Une seconde clef sert à la mise sous tension. Entre ces deux clefs trône un superbe potentiomètre de volume finement taillé dans l’aluminium.

Cette face avant en méthacrylate noire semi transparente laisse entrevoir une partie de la superbe électronique. Elle est agrémentée de deux diodes de couleur bleue : la première nous rappelle que l’ALPHA est sous tension, et la seconde clignote tant que l’appareil est mode de préchauffage. Cette dernière reste allumée lorsque l’appareil est en mode « mute ».

La face arrière est plus dépouillée que celle des autres modèles de la marque : elle comporte uniquement 4 paires de fiches RCA dorées de bonne qualité. Les deux premières sont réservées aux deux entrées ligne haut niveau. Les deux suivantes sont des sorties ligne : la première à niveau fixe servira à relier un enregistreur analogique, et la seconde à niveau variable permettra de compléter votre installation par un bloc de puissance externe ou peut-être un amplificateur casque.

6 bornes HP de qualité sérieuse autorisent le raccordement des enceintes acoustiques via des fourches, du fil nu, ou des prises bananes. L’utilisateur aura le choix de l’impédance : 4 ou 8 ohms.

Fidèle à sa tradition, AUDIOMAT n’a pas omis de repérer par un point rouge la phase secteur sur l’embase de la fiche IEC, faisant ainsi gagner un temps précieux pour installer le produit dans des conditions optimales. Il ne faut pas sous-estimer ce point dans la mesure où l’ALPHA est sensible à la phase secteur. L’inversion de la phase secteur aboutit immanquablement à une sonorité décharnée et dénaturée. Cette remarque vaut pour un grand nombre de produits haute fidélité.

Le châssis en acier épais repose sur 3 cônes en laiton amagnétique extrêmement pointus. Ils ont pour mission de limiter la propagation des vibrations par voie solide et, par le fait, assurer l’immunité contre toute forme de perturbations d’origine « mécanique » et dont je me porte garant de l’efficacité. Pour les supports un peu délicats, AUDIOMAT livre cependant des coupelles qui éviteront de rayer ou d’abimer le support sur lequel l’ALPHA sera installé. AUDIOMAT n’encourage pas leur utilisation, et j’ai pu vérifier qu’ils n’apportent d’ailleurs aucune valeur ajoutée musicale et c’est même le contraire qui se produit.

A l’intérieur, on retrouve avec bonheur un circuit identique à celui de l’ARPEGE. Les transformateurs d’alimentation et de sortie, ainsi que les tubes sont issus de la même « fournée ». Les transformateurs sont réalisés sous cahier des charges hyper strict en France, et AUDIOMAT précise qu’il s’agit de modèles EL à grains orientés.

L’étage d’entrée et l’étage driver sont respectivement confiés à des tubes : 1 x ECC83S JJ Electronic et 2 x ECC83S JJ Electronic de qualité dite « militaire ».

Pour l’étage de sortie AUDIOMAT a implanté 4 tubes E34L JJ Electronic à polarisation automatique qui fournissent une (véritable) puissance de sortie de 2 x 30 watts sous 8 ohms en Classe AB. On notera que cet amplificateur travaille en Classe A jusqu’à 2 x 8 watts, avec un fonctionnement en Classe A dite « glissante ».

Test d’écoute réalisé par Lionel Schmitt : http://audiophilefr.com/audiomat-alpha-rc.html

AUDIOMAT ALPHA RC SPECIFICATIONS :

  • Origine : France
    Amplificateur intégré à tubes
  • Puissance :
    2 x 30 watts / 8 ohms
    2 x 8 watts en Classe A
    Bande passante : 15 Hz à 35 kHz à –3db
    Taux de distorsion : non spécifié
    Rapport signal / bruit : nc.
    2 entrées haut niveau
    1 sortie fixe pour enregistreur
    1 sortie variable pour bloc de puissance externe
  • Tarif : 2000€ ( 2400€ avec télécommande )